Aller au contenu principal

RMT Sols et Territoires

Description de l'Axe

L'Axe contribue à garantir un accès aux données Sol disponibles, qu’elles soient brutes ou élaborées.

L'Axe "Accès aux données" se décline en 4 actions :

Action 2.1 - Assurer une diffusion sur le web

Cette action vise à améliorer la connaissance des sols sur Internet, au travers des vitrines de données géographiques tel que le Géoportail, les plateformes régionales d’information géographique (ou CRIGEs) ou les portails métiers ou thématiques (@Nos Territoires, Aires d’Alimentation de captages, Zones humides, Biodiversité…). Il s’agit d’augmenter le référencement et la mise à disposition des Référentiels Régionaux Pédologiques du programme IGCS (Inventaire Gestion et Conservation des Sols), mais également d’offrir d’autres données publiées (volets CPF, Secteur de Référence, cartes de propriétés de sols issues de la CSMS, applications thématiques telles que Typterres…), directement sur le web. Au terme de l’action, un internaute pourra en quelques clics disposer de données brutes et élaborées disponibles sur les sols en France ainsi que les informations liées à leurs modalités d’utilisation et de gestion.

Action 2.2 - Produire des outils pour faciliter l’extraction des données depuis la base de données nationale DoneSol

Les enjeux portent aujourd’hui sur la valorisation des données acquises depuis de nombreuses années. La richesse des données disponibles est sous-valorisée par une architecture de la base de données DoneSol qui reste du domaine des experts. Afin de faciliter une appropriation aisée des données, l’action 2.2 a pour objectif de mutualiser et de mettre en place des outils ou des méthodes pour les extraire facilement et ainsi favoriser leur circulation.

 

 

Action 2.3 - Poursuivre les travaux sur les aspects juridiques sur la diffusion des données en lien avec le GIS Sol

L’action 2.3 vise à fournir un guide juridique autour de la gouvernance des données sur les sols. Il s’agit d’apporter un cadre et un appui clair et efficace à la diffusion, à l’accès et à la ré-utilisation des données sur les sols, en formalisant des documents-type (e.g. conventions) et en mobilisant un vocabulaire commun. A travers cette action, le RMT souhaite poursuivre l’analyse du statut juridique des données sur les sols, ce dernier étant dépendant du type de données, du mode d’obtention et du statut des structures participant à la capitalisation de ces données. Cette analyse prévoit aussi de communiquer sur les droits et obligations attachés aux données sols, auxquels sont soumis les producteurs de données sols. 
L’objectif est de rendre accessible à tous les concepts de gouvernance des données sols, pour favoriser leur diffusion et leur utilisation.
 

Action 2.4 - Renseigner les propriétés fonctionnelles des sols adaptées aux besoins des Outils d’Aide à la Décision (OAD), des Outils d'Évaluation Agro-Environnementales (OEAE) et des modèles agronomiques

Les outils d’aide à la décision (OAD), les outils d’évaluation agro-environnementale (OEAE) et les modèles agronomiques visent l’amélioration de la performance des systèmes agricoles et forestiers en orientant les pratiques de gestion des sols vers une utilisation efficace des ressources et intrants tout en limitant les pressions environnementales. Ces outils et modèles requièrent en données d’entrée des propriétés fonctionnelles des sols, rarement renseignées dans les Référentiels Pédologiques Régionaux (RRP).
L’action 2.4 propose alors de calibrer et valider des fonctions de pédotransfert (FPT) existantes à l’aide de bases de données disponibles telles que les RRP, la BDAT, le RMQS, PEPSOL ainsi que des données issues de sites expérimentaux. Le RMT contribuera également à l’évaluation des incertitudes associées à ces modèles, mais aussi à la mise au point de nouvelles fonctions et à leur application dans des contextes variés (grandes cultures, forêts, arboriculture, viticulture). Les variables d’intérêt visées par ces FPT sont le réservoir utilisable maximum en eau des sols (RUM), la masse volumique apparente, le pourcentage d’argile vraie (utile dans l’outil SIMEOS-AMG par exemple), la profondeur exploitable par les racines (pour le modèle CHN), ou la conductivité hydraulique. Cette action permettra aussi de pouvoir insérer des propriétés fonctionnelles au sein de systèmes d’informations spatialisés sur les sols. 

 

soutien financier du CASDAR